Les universités haïtiennes et françaises ont convenu le 23 mars de renforcer leur coopération à travers la signature d’un accord-cadre de partenariat, à la résidence de France à Bourdon (secteur est).

La convention a été signée par Jean Vernet Henry, président de la Conférence des recteurs et présidents d’université d’Haïti (CORPUHA), et Jean-Paul Jourdan, représentant de la Conférence française des présidents d’université (CPU), en présence de l’ambassadeur de France, Elisabeth Beton Delègue, du ministre de l’éducation nationale, Nesmy Manigat, et de nombreux universitaires haïtiens et français.

La convention, d’une durée de 5 ans, a été signée avec l’appui du ministère français de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Elle consacre « la volonté de renforcer les rapports » universitaires entre Haïti et la France, qui prennent « un nouveau tournant », indique, dans son discours, Jean Vernet Henry, Recteur de l’Université d’État d’Haïti.

Le professeur Henry souhaite que cette coopération se déroule suivant une « nouvelle approche de responsabilité partagée », privilégiant « des échanges réels » et non de l’ « assistance scientifique ».

Jean-Paul Jourdan, président de l’Université Bordeaux 3, estime qu’ « une étape de plus est franchie » dans cette coopération traditionnellement importante.

La France, rappelle le professeur Jourdan, accueille 34% des Haïtiens qui étudient à l’étranger, soit le plus fort taux des étudiants haïtiens à l’extérieur.

Durant les deux années qui ont suivi le tremblement de terre de janvier 2010, la France a fourni une aide considérable au relèvement du secteur universitaire, souligne l’ambassadeur Delègue. Elle précise qu’au cours de cette période, 700 bourses de masters ont été accordées par son pays.

Elle assure que la convention-cadre permettra d’accroître le nombre d’accords débouchant sur la délivrance de doubles diplômes entre Haïti et la France.

Jean Vernet Henry, Officier de l’Ordre du Mérite agricole

D’autre part, la diplomate a remis les insignes d’Officier de l’Ordre du Mérite agricole au Recteur Jean Vernet Henry, ingénieur-agronome, qu’elle qualifie de « grand éducateur ». Elle met l’accent sur son apport à « la formation d’une élite dans un domaine (agriculture) crucial pour Haïti ».

Fortement ému, le professeur Henry s’est dit « très honoré d’être l’objet d’une si haute attention ». Il a dédié la médaille à toute la corporation des agronomes haïtiens.

Deux anciens premiers ministres, Jacques Édouard Alexis et Rony Smarth, tous deux agronomes, ainsi que l’ancien ministre de l’agriculture, Philippe Mathieu, ont assisté à la cérémonie.

Alterpresse


VOLVER